Causes du ronflement 

Peut-on vraiment « guérir » du ronflement ? Si vous ronflez, pourquoi est-il important d’en connaître la raison ?

 

Pourquoi ronflons-nous ?

Certaines personnes ronflent à cause de la forme de leur nez ou de leur mâchoire. Si votre langue ou votre luette sont élargies ou si vous avez un excédent de poids autour du cou, vous êtes susceptible de ronfler. Vous pouvez également ronfler ou ronfler plus bruyamment si vous êtes fatigués, si vous êtes en surpoids, si vous êtes enceinte, si vous dormez sur le dos ou si vous consommez de l’alcool avant d’aller vous coucher.

Lorsque vous dormez, les muscles de votre cou se détendent. Ils sont parfois si détendus que vos voies respiratoires se ferment partiellement et rétrécissent le passage à travers lequel l’air circule vers les poumons. Ce rétrécissement provoque une vibration dans votre gorge lorsque vous respirez, provoquant le bruit familier du ronflement.

the-airway-when-you-snore-apnoea

Faits à propos du ronflement

Le ronflement est courant

On estime que 40 % de la population étudiée ont indiqué ronfler, la proportion étant fonction de l’âge1

Le sommeil de votre entourage peut-être affecté

95 % des ronfleurs déclarent que leurs ronflements dérangent leurs familles et leurs partenaires2

Ronflement et co-morbidités

Les ronfleurs sont 1,6 fois plus susceptibles de développer une hypertension artérielle dans les quatre ans suivant le commencement de leur ronflement3

Les personnes qui ronflent sont peut-être aussi apnéiques

1 homme sur 3 et 1 une femme sur 5 qui ronflent peuvent souffrir de l’apnée du sommeil4

Ronfler peut cacher un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS).

Le SAOS est un trouble respiratoire du sommeil caractérisé par des apnées, qui sont des pauses de la respiration. Ces pauses durent entre 10 et 30 secondes ou plus et peuvent se produire plus de 30 fois par heure. Ces apnées entraînent des micro-éveils qui perturbent votre sommeil et votre qualité de vie et votre santé. Le SAOS affecte environ 3 à 17 % de la population masculine mais plus de 80 % des patients ne sont pas diagnostiqués.6

Références :

  1. Ohayon, M.M., et al., Snoring and breathing pauses during sleep: telephone interview survey of a United Kingdom population sample. BMJ, 1997. 314(7084): p. 860-3.
  2. Étude d’A+A Healthcare de 95 utilisateurs du Narval CC (Equinox en France) in 2011.
  3. Hu, F.B., et al., Prospective study of snoring and risk of hypertension in women. Am J Epidemiol, 1999. 150(8): p. 806-16.
  4. Lechner, M., et al., Snoring and breathing pauses during sleep: interview survey of a United Kingdom population sample reveals a significant increase in the rates of sleep apnoea and obesity over the last 20 years – data from the UK sleep survey. Sleep Med, 2019. 54: p. 250-256. You can say that 1 in 5 snorers (men or women) could suffer from sleep apnea.
  5. Vecchierini MF & al. A custom-made mandibular repositioning device for obstructive sleep apnoea-hypopnoea syndrome: the ORCADES study. Sleep Med. 2016 Mar; 19:131-40. doi: 10.1016.
  6. Young T, Evans L, Finn L, Patta M. Estimation of the clinically diagnosed proportion of sleep apnoea syndrome in middle-aged men and women. Sleep 1997; 20: 705-706.
  7. Sleep-disordered breathing affects 34% of men and 17% of women aged between 30-70 Peppard et al. Increased Prevalence of Sleep-Disordered Breathing in Adults. Am J Epidemiol. 2013 (5.17).