La VNI à domicile dans le traitement de la BPCO

Découvrez les dernières études cliniques, leurs conclusions et leurs implications dans le choix thérapeutique, le phénotypage des patients et leurs implications pour la décision thérapeutique et la sélection des patients.

Quels sont les bénéfices de la VNI à domicile pour la prise en charge de la BPCO hypercapnique ?

Etude HOT-HMV
hot-hmv-study-graph

L’étude HOT-HMV1 a montré une réduction de 51 % du risque de nouvelle hospitalisation ou de décès chez les patients BPCO hypercapniques traités par VNI à domicile et oxygénothérapie.

 

Conclusions principales de HOT-HMV

mortality-death-hospital-icon

Réduction de 51 % du risque de ré- hospitalisation ou de décès

one-out-of-6-patients

6 patients doivent être traités pour éviter une nouvelle hospitalisation ou un décès dans un délai de 12 mois.

hospital-readmission-icon

Réduction de 74 % du risque de ré-hospitalisation au cours des 28 premiers jours

lung-exacerbation-icon

Réduction de 34% du taux d’exacerbation

Icon-HMV 5

La ventilation à hautes pressions réduit efficacement les niveaux de CO2 et le traitement est bien toléré*

Rapport coût-efficacité du traitement HOT-HMV (oxygénothérapie et VNI à domicile

A partir des résultats de l’étude HOT-HMV1, une analyse médico-économique a été réalisée pour évaluer le rapport coût-efficacité de la ventilation mécanique à domicile combinée à l’oxygénothérapie à domicile, comparées à l’oxygénothérapie à domicile seule chez des patients BPCO britanniques avec une hypercapnie persistante suivant une exacerbation grave.2 L’analyse révèle que la probabilité de rentabilité de HOT-HMV est de 62 %. Cette valeur est basée sur un budget de £30,000.

Etude Köhnlein

mortality-reduction-icon
Réduction du risque de mortalité de 76 % sur 1 an grâce à la VNI3

Cet essai randomisé contrôlé a montré une amélioration significative de la survie chez les patients BPCO hypercapniques traités efficacement par VNI.

quality-of-life-icon
Meilleure qualité de vie3

À partir du questionnaire du St-George’s Hospital, l’étude a aussi révélé une amélioration significative de la qualité de vie chez les patients traités par VNI

Qui et quand : sélection des patients pour la VNI à domicile


Les patients se remettant d’une détresse respiratoire aigüe associée à une exacerbation de BPCO doivent être évalués 2–4 semaines après la résolution de l’acidose respiratoire, et ceux souffrant d’hypercapnie persistante doivent être soignés par VNI à domicile.1

Les patients BPCO stables souffrant d’insuffisance respiratoire chronique hypercapnique peuvent également bénéficier de la VNI à domicile.3

Des différences quant au moment de la mise en place de la VNI à domicile peuvent expliquer les écarts de résultats entre les études.1,4

Organigramme de la sélection des patients pour la VNI à domicile, basé sur les données d’essais cliniques.1,3

patient-selection-noninvasive-ventilation-COPD

Directives GOLD

Les directives de l’initiative GOLD (global initiative for chronic obstructive lung disease) indiquent que la mise en place de la VNI à domicile après une hospitalisation récente peut améliorer la survie sans hospitalisation chez une catégorie de patients, en particulier ceux souffrant d’hypercapnie diurne persistante prononcée (PaCO2 ≥ 52 mmHg’, niveau de preuve = B).5

home-niv-gold-guidelines-1

Directives ERS

Un groupe de travail multidisciplinaire de l’ERS a publié des recommandations factuelles qui appuient, sous certaines conditions, la mise en place de la VNI à domicile à long terme afin d’améliorer l’état de santé. Ces recommandations se basent sur l’utilisation de valeurs programmées de la pression visant la réduction du taux de dioxyde de carbone, chez les patients BPCO souffrant de défaillance respiratoire hypercapnique persistante.6

home-niv-ers-guidelines-1

Comment traiter les patients BPCO sous VNI à domicile : guide de bonnes pratiques

La réduction d’une hypercapnie artérielle élevée doit être un des objectifs de la VNI à domicile.7

Les données d’essais cliniques montrent que des pressions inspiratoires élevées, visant à réduire l’hypercapnie, contribuent au succès du traitement par VNI à domicile.1,3

La VNI à haute intensité ne semble pas impacter négativement l’observance, la qualité du sommeil ou la qualité de vie.8

Suivi des patients

Les techniques de télémédecine peuvent faciliter le suivi des patients en fournissant notamment les données ventilatoires, des informations sur les synchronies patient-ventilateur, la mesure transcutanée des gaz du sang et d’autres paramètres pertinents. Une surveillance étroite est essentielle pour les patients pour lesquels la VNI à haute intensité a été mise en place.

[Webinar] VNI à domicile pour BPCO stable

Le Professeur Windisch utilise des exemples tirés de ses 20 années d’expérience pour analyser l’évolution du traitement par VNI, depuis les premières études négatives utilisant la ventilation à faible intensité jusqu’à l’approche actuelle visant une réduction maximale du CO2 sur une sélection adéquate de patients, pour augmenter la survie et la qualité de vie chez des patients BPCO hypercapniques stables.

*D’après les résultats à 3 et 6 mois sur la qualité de vie et l’observance

Références :

    1. Murphy P et al. Effect of Home Noninvasive Ventilation With Oxygen Therapy vs Oxygen Therapy Alone on Hospital Readmission or Death After an Acute COPD Exacerbation. A Randomized Clinical Trial, JAMA. Published online May 21, 2017. doi:10.1001/jama.2017.4451.
    2. Murphy PB et al. Cost-Effectiveness of Home Oxygen Therapy-Home Mechanical Ventilation (HOT-HMV) for the Treatment of Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD) with Chronic Hypercapnic Respiratory Failure Following an Acute Exacerbation of COPD in the United Kingdom (UK). American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine 2018;197:A2517.
    3. Köhnlein T, et al., Non-invasive positive pressure ventilation for the treatment of severe stable chronic obstructive pulmonary disease: a prospective, multicentre, randomised, controlled clinical trial. Lancet Respir Med 2014;2:698-705.
    4. Struik FM, et al. Nocturnal non-invasive ventilation in COPD patients with prolonged hypercapnia after ventilatory support for acute respiratory failure: a randomised, controlled, parallel-group study. Thorax 2014;69:826-34.
    5. Vogelmeier DF, et al. Global strategy for diagnosis, management, and prevention of COPD. Am J Respir Crit Care Med 2017;195:557-82.
    6. Ergan B, Oczkowski S, Rochwerg B, et al. European Respiratory Society Guideline on Long-term Home Non-Invasive Ventilation for Management of Chronic Obstructive Pulmonary Disease. Eur Respir J 2019; in press (https://doi.org/10.1183/13993003.01003-2019).
    7. Nocturnal non-invasive positive pressure ventilation for COPD. Windisch W et al. Expert Rev Respir Med. 2015 Jun; 9(3):295-308.
    8. Dreher M, et al. Noninvasive ventilation in COPD: impact of inspiratory pressure levels on sleep quality. Chest 2011;140:939-45.
    9. Storres JH, et al. Home noninvasive ventilatory support for patients with chronic obstructive pulmonary disease: patient selection and perspectives. Int J COPD 2018;13:753-60.

 

ResMed soutient et s’engage activement dans les projets de recherche sur le traitement des patients BPCO hypercapniques par VNI à domicile.