Démarrer un traitement par PPC

Si vous avez fait l’objet d’un diagnostic d’apnée du sommeil, votre santé ou le démarrage d’un traitement par PPC sont peut-être au cœur de vos préoccupations. Ne soyez pas trop inquiet : pour traiter votre apnée une aide est toujours disponible. Allons-y !

Quels sont les bénéfices d’un traitement par PPC ?

Les bénéfices d’un traitement par PPC pour l’apnée du sommeil incluent une humeur plus positive1, plus d’énergie pendant la journée2 et un risque d’accidents réduit3. Veuillez toujours garder à l’esprit que la concrétisation de ces bénéfices passe par une utilisation assidue de la PPC, toutes les nuits et le plus longtemps possible4.

 

Quel est le fonctionnement du traitement par PPC ?

La PPC est une méthode de traitement pour le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) qui consiste à porter un masque sur votre nez et/ou votre bouche. Pendant votre sommeil, votre appareil de PPC fournit un débit continu d’air pressurisé par l’intermédiaire de votre masque. Ce traitement permet de maintenir les voies aériennes supérieures ouvertes et de limiter le nombre d’apnées, et d’hypopnées qui pourraient perturber votre sommeil. Il existe des traitements alternatifs à la PPC qui peuvent vous être prescrit : un traitement par pression positive automatique (APAP ou PPC Autopilotée) ou un traitement sur un appareil à deux niveaux de pression (lire plus bas pour des informations supplémentaires). Le fonctionnement des appareils APAP et des appareils à deux niveaux de pression est similaire à celui du traitement par PPC, toutefois, la pression de traitement est variable au lieu d’être constante.

 

Quel masque pour PPC me faut-il ?

Votre masque est un équipement très important pour le traitement par PPC. Le masque doit :

Être confortable

Pour pouvoir le porter nuit après nuit sans problèmes.

Être bien ajusté

Pour éviter les fuites d’air qui réduisent la qualité de votre traitement.

Être stable

Pour qu’il ne bouge pas malgré vos mouvements pendant votre sommeil.

Être facile à mettre en place et à retirer

Pour ceux d’entre vous qui se lèvent souvent pendant la nuit.

Être adapté à votre mode de vie

Pour que vous puissiez lire, porter des lunettes, bavarder ou câliner votre conjoint si vous le désirez.

Un masque mal adapté, inconfortable ou mal conçu risque de nuire à l’efficacité de votre traitement et vous empêcher d’en retirer des bénéfices. Il est temps de déterminer le bon masque pour vous. N’hésitez pas à vous adresser à votre médecin ou à un technicien du sommeil pour essayer différentes options.

 

 

J’ai du mal à m’adapter à mon traitement par PPC

Certaines personnes ont du mal à s’adapter à un traitement par PPC ; l’impact sur le mode de vie est considérable. Prenez votre temps pour vous adapter au traitement et persévérez. L’utilisation chaque nuit de votre traitement est susceptible d’avoir un impact réellement positif sur votre santé et votre bien-être. Voici nos suggestions pour rendre l’expérience plus agréable.

Voici nos suggestions pour rendre l’expérience plus agréable :

Optimisez votre expérience :

Trouvez des façons de rendre votre traitement par PPC plus pratique et plus personnalisée. Des accessoires pratiques, des solutions de voyage et même de petits détails comme le style de sangle de masque peuvent faire la différence.

Consultez nos pages supports :

Si vous vous heurtez à un problème spécifique, pourquoi ne pas consulter nos pages supports pour trouver une solution éventuelle ?

Demandez de l’aide :

Votre spécialiste du sommeil ou prestataire de santé pourront peut-être ajuster votre appareil ou votre masque pour le rendre plus confortable et vous aider à optimiser votre traitement.

Renseignez-vous à propos d’une OAM :

Si la PPC n’est pas faite pour vous, demandez une alternative de traitement à votre médecin comme l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) Narval. En savoir plus sur le traitement avec une OAM ici.

Traitements de l'apnée du sommeil

Pression positive continue (PPC) : un traitement de référence utilisé pour le SAOS. Une PPC fournit une pression de traitement constante par l’intermédiaire d’un masque posé sur votre nez et/ou votre bouche, pour éviter l’obstruction de vos voies aériennes supérieures pendant le sommeil. Vous bénéficiez ainsi d’un sommeil avec un nombre réduit d’apnées et d’hypopnées. Les PPC possèdent un réglage de pression qui reste le même tout au long de la nuit. Pour plus de confort, de nombreux modèles sont équipés d’une rampe : l’appareil démarre avec une pression plus faible qui augmente graduellement jusqu’à la pression prescrite.

Pression positive automatique (APAP ou Autopilotée) : similaire à la PPC, cependant la pression des appareils autopilotées varie en fonction de votre respiration. La PPC fournit une pression constante ; une Autopilotée utilise des algorithmes pour fournir automatiquement un niveau de pression correspondant à vos besoins à un moment donné.

Appareils de traitement à deux niveaux de pression : similaire à la PPC, cependant les appareils à deux niveaux de pression possèdent des réglages de pression différents pour l’inspiration et l’expiration, en dehors d’autres fonctionnalités. Ce double réglage permet à certaines personnes d’expirer complètement plus facilement ce qui fait également de cet appareil un traitement plus adapté pour le traitement de patients souffrant de certaines pathologies.

Dispositifs intra-oraux : dispositifs pouvant être utilisés pour le traitement d’apnées obstructives du sommeil légères à modérées et pour le ronflement. Un dispositif intra-oral populaire est l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) qui déplace légèrement la mâchoire inférieure vers l’avant. Cela permet de tendre les tissus mous et les muscles des voies aériennes supérieures pour éviter le blocage des voies aériennes pendant le sommeil et réduire les vibrations qui sont souvent à l’origine des ronflements. Le dispositif intra-oral ressemble à un protège-dents pour le sport et est fabriqué sur-mesure pour votre bouche par un dentiste.

Références :

  1. McEvoy, R.D., et al., CPAP for Prevention of Cardiovascular Events in Obstructive Sleep Apnea. N Engl J Med, 2016. 375(10): p. 919-31.
  2. Wimms, A.J., et al., Continuous positive airway pressure versus standard care for the treatment of people with mild obstructive sleep apnoea (MERGE): a multicentre, randomised controlled trial. Lancet Respir Med, 2019.
  3. Findley L, Smith C, Hooper J, Dineen M, Suratt PM. Treatment with nasal CPAP decreases automobile accidents in patients with sleep apnea. Am J Respir Crit Care Med 2000;161: 857-9.